Page d'archive 3

ICAREMANIA

     Le rêve d’Icare inachevé,comme un oiseau sans ailes j’ai volé toute la nuit ou « fait comme l’oiseau ».Déjà avant mes premiers pas j’avais envie de me sortir du nid autrement dit de m’envoler non pas d’être prisonnier dans mon petit nid douillet ,mais de pouvoir le plus vite déployé mes petites ailes de Mabawwa. Ma mère me disait ne t’approche pas de la fenêtre de la ferme. Dans mon nouveau HLM on avait pris de la hauteur. Les enfants  redoublent d’imagination pour défier les lois de la pesanteur. Trés souvent on fait des bouts d’essai avec des voiturettes,encore dans mes pénates du centre ville de Grenoble le fils de Georgette exerçant encore sur le tard le plus vieux métier du monde avait trouvé une parade contre les vociférations de sa mère contre les agents ayant le monopole de la violence légitime. Sa trouvaille: jetait en anticipant la cible, vous l’avez compris une voiture de la marée chaussée, un sac poubelle en plastique de dix litres rempli d’eau . A plusieurs reprises la cible a été atteinte résultat :par trois fois une horde de  flics armés devant notre porte se jetant sur la fenêtre pour relever les empreintes  du sac éventuel .Sans oublier le carton prés du petit coin collectif a la turque: »et la chasse bordel ».Cela peut vous traumatiser alors que vous faites vos besoins naturels. Soyez quitte je n’ai jamais fait d’éssai avec un parapluie même si l’envie était là la raison était plus forte que la tentation. Enfin le jour dit mon rêve se réalisa a l’aube de mes vingt ans :m’envoler pour de vrai avec un deltaplane. L’aventure allait commencer sérieusement; Au bout de trois jours de pente école ,le quatrième a été fatal sans le souhaiter mon premier grand vol en partant de Saint Hilaire du paquesfamiglia2007015.jpg Touvet ,presque en face de mon Goncelin natal. Ce fut un vol extraordinaire ou malgré ma peur je me suis retrouvé proche d’un arbre dans la vallée . L’attérissage a été plutôt violent mais tout s’est bien déroulé. Ensuite première  au moucherotte, aux banettes en Chartreuse attérissage dans la cluse de Voreppe prés de Saint Egreve. Quelle ne fut pas ma fierté d’arriver en Père Noêl à Prélenfrey dans le vercors. Et puis dérrière le lot de potes qui se foutent la tête en l’air pour de vrai un, deux trois enfin les changements d’aile de l’électra à l’ibis en revenant à mes dernières un exocet et une mouette . Aprés plus d’une cinquantaine de vols j’arreta les frais pour reprendre 15 ans plus tard le parapente ,là aussi plusieurs frayeurs et l’arrêt final. Jusqu’à li y a peu,un saut de la mort en basejump . J’ai cru que c’était le dernier instant de ma vie et j’ai pensé à ma vie,ma mère,mes enfants. Cela s’est passé justement à Prélenfrey où vint cinq ans plus tôt j’étais arrivé  dans les airs en père Noël . Je peux dire que j’ai testé mon rêve d’oiseau ou de Birdy parcequ’il faut être un peu » cervelle d’oiselet ».

EVASIONTALIA

  Porta mia valisha strafanish sbriga ti e sveglia ti presto. En dautre terme il fallait se dépêcher le train n’était pas arriver que les portières claquent attention au départ. Ce n’est pas la bonne direction pour retourner vers le Mont Cenis ,Modane Bardonnechia. Attention prochain arrêt Culoz tout le monde descend à nouveau ,c’est à ne plus rien comprendre . Passage dans l’Ain avant de revenir en savoie. La grande évasion et le retour au pays …Dans le compartiment sérrés comme le capitaine cook en boite à sardines les odeurs du pesto du parmesan provolone j’en passe et des meilleures. Depuis la planète a changé ,de nouveaux mondes s’ouvrent à nos désirs mais à l’époque le rail sentait le lointain voyage. Le rêve d’un peuple en partie déraciné est de retrouver ses oliviers son posso. La fascination de sa terre retrouvée,vertige de la sensation d’avoir retrouvée sa trace. Juste aprés mon retour d’Italie j’avais rencontré un vieux pote d’enfance passioné de spéléo. C’est comme ça que je me suis retrouvé seize bonnes heures dans le trou du glas sous le synclinal de la Dent de Crolles. A un moment donné nous avons été égaré dans je ne sais quelle cavité. J’aurais voulu faire comme le petit Poucet non pas semé des miettes de pain mais déroulé un fil à l’infini pour retrouver la trace. C’est là que l’on al’impression d’être au coeur de la terre . etprsidentielle2007018.jpg  que notre histoire est inscrite dans le paysage souterrain. En tout cas les grottes ont permis à l’homme de cromagnon de se protéger du milieu hostile,les peintures rupestres millénaires témoignent de l’intélligence et de la culture de nos ancètres.

VOLPEBORCO

prsidentielle2007004.jpg      Vous l’avez peur être compris mais cette fable est un pilier de l’existence:il faut savoir être malin. Pour réussir me disait pajastre il faut trois choses. D’abord dans la jungle dans laquelle on vit il faut non seulement survivre mais réussir . Les critères de réussite: non tenté non réussi;tenté mais pas forcément réussi;enfin tenté et réussi. Quel est le gage de la vie on peut la rêver ,la refuser,mais surtout la vivre.  Les hommes font l’histoire mais ils ne savent pas ce qu’ils font . Autrement dit si je savais encore tout petit enfant dans mon Goncelin natal que PINOCHIO pouvait être vrai je me serais casser le bout du nez comme pirouette cacahuète. Lorsque le chat  et le renard cherchent  par tous les moyens a mettre à profit leurs stratégies pour profiter de Pinochio .La chanson me trotte dans la tête dli la dlila…et me fait revivre ces moments ou je me disais il faut être malin. Pour réussir donc d’abord l’opportunité ,la relation et surtout la ruse. Sans ruse on est vite aspiré dans des labyrinthes infernaux. Ma mère me racontait comment alors que j’avais à peine deux ans d’avoir fait semblant de dormir alors qu’ils partaient tranquille au cinoche en amoureux retrouvés pour que je me précipite dans le placard à provision pour en faire un gateau immense aux ingrédients douteux. J’avais alors déménagé tous les bocaux de pates, de riz,et je ne sais encore quels féculents. Quoiqu’il en soit un désastre à l’époque de la disette . Impossible de séparer les haricots des pates ,du sel gros,du ris bref un grand gachis mon père m’avait alors dit que j’avais était malin comme un renard . Cela me fait penser lors de mon escapade aux commores ayant  traversé un village au pied du volcan de KARTALA avoir voyageacharmesetpassamenty003.jpg crié dans mon quatre quatre noir Yoyota aux vitres fumées .Voilà Armand le renard est de retour!  Quelle ne fut pas l’affolement de toutes les mamas qui se sont réfugiées dans leurs bangas en criant Bob DENARD est de retour « au secours » mais non ce n’est que moi le faux renard pas le vrai. comme le dit la morale de LA FONTAINE    - »Mon bon monsieur apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute,cette leçon vaut bien un fromage sans doute » et la volpe con pinochio si ragiungea geppetto s’en retournerait encore dans le ventre de  la baleine mais heureusement Jiminy le criquet veille sur la bonne moralité et le retour de la justice .Alors entre deux eaux mon coeur balance vient mon amour emmène moi vers la dérive emmène moi sur l’autre rive tel Moîse qui descend le Nil. Sous quelle pyramide sommes nous ou sous quelle montagne voir sur quel océan? 

Cocotorouille

  Sur quelle île avons nous débarqué? l’autre rive rêvée n’est pas uniquement plantée de cocotiers. Bien que cela donne au paysage un cachet d’exotisme extraordinaire surtout sous le soleil exactement ils offrent leur ombre,car sous les pavés il y a la plage. Parlons d’abord des pavés  56,58, 62 et surtout 68 qui marquent l’action collective avec ce fameux grenelle et la remise en cause du progrés,du toujours plus.Qu’est ce qui attire les migrants ? Ca peut être l’or . Je me souviens mon père racontait les faits alors qu’il travaillait en hiver à Forbach. Suite à un coup de grisou les mineurs s’insurgèrent contre les conditions de travail presque esclavagistes où dans le fond polonais, italiens,algériens,espagnols ,bref tous les travailleurs certent déclarés mais bon marché. En voulant se rendre par le train a MULHOUSE pour manifester ils se sont retrouvés contre les CRS. La suite on la devine des coups de matraque presque meurtrières ,des expulsions surtout pour les meneurs . Il n’est donc pas trés bon d’exprimer le droit d’expression quand on est émigré. Cela fait pensé quand les droits de l’homme du manifeste de révolution de 1789 on vota une loi par les mêmes rédacteurs en 1992 le décret d’ALLARDE  interdisant tout droit de greve, c’estle paradoxe de la démocratie . Alors il vaut mieux prendre un peu de l’altitude et c’est vrai quand on voit les restes de la surindustrialisation de certaines vallées alpines on se demande si ces mêmes ouvriers avaient le temps de prendre de la hauteur,d’aller en montagne voir de s’initier au ski. C’est ainsi qu’on se demande si les touristes qui viennent sous les cocotiers ne se demandent pas si c’est « co co tier t’es FOU! En me balladant sur les sommets en escalade petitmatinavantpaques008.jpg ou en ski de rando j’avais souvent l’impression de me dire que notre génération est vernie de bonheur. C’est ainsi que arpentant la grande Lance de DOMENE je me disais et dire que ma famille habitait dans un petit coin de ferme a GONCELIN prés d’ALLEVARD et des papeteries ,qu’on en bavait des ronds de chapeau pour assurer la subsistance c’est beau de surfer et d’être prés des cocotiers(sous entendu des rêves de poudreuse qui t’en mettent plein la tétasse) que c’est beau de rêver d’un autre monde!(pour agrandir la photo cliquer deux fois dessus). 

POUIPOUIGRIGRIS

   Dans quelle Galera peut on s’embarquer? La réponse se trouve dans les différentiels de condition. Malraux le disait la condition humaine  c’est le retour du mythe et la mythanalyse de la réalité conduit inéluctablement à l’analyser sur le vécu complexe des entités humaines remontant aux grecs  pas forcément aux romains pour expliquer le périple de la fragile embarcation. ULYSSE était bien arrivé dans son palais sous les habits d’un vagabond. C’est son fils TELEMAQUE qui l’a reconnu.Grâce à lui il va construire sa vengeance sur les prétendants à son pouvoir. Et alors que dire des enfants dit « de la deuxième génération »? Ne sont ils pas là pour hisser à nouveau le fanion d’une reconquête et d’un honneur perdu? Encore  que certains immigrés s’en sortent plutôt bien .Ce n’était pas le cas de mes parents. Les tentatives ont dans l’ensemble échouées. Là un projet d’achat de grange devant être transformée en palais là la création d’une petite entreprise mais non le malheur semble s’acharner et le retour au pays ne semble pas afficher la réussite . On peut l’observer sur le bout du quai non pas d’un port qui est l’image de l’esclavagisme comme a pu le chanter ma première petite soeur : « Quand tous les affamés et tous les oppprimés; entendront tous l’appel du cri de liberté ;toutes les chaines brisées tomberont pour l’humanité » . Non ce n’est pas dela négritude mais en référence à  GRAEME ALLWRIGHT la ligne holwwarth elle transporte les nouveaux immigrants. La soif la conquête d’un « idéal type » voir d »un idal démocratique ». Cela s’accompagne de ‘homos sociologicus,homos economicus et homos politicus’.Bon faut que j’arrête revenons aupetitmatinavantpaques006.jpg  quai de gare …. « PORTA MI LA VALISH STRAFANISH »  « Sbrigate veloce che il treno sali » c’est ainsi que les images me reviennent dès que je prend un train ,avec l’odeur de la pépéronata en moins .A l’arrivée l’odeur intérieure de la voiture Fiat de mon oncle. Jamais je n’ai à nouveau senti ce parfum du skai qui recouvrait les sièges de la » Fiat 6OO familiale » no la « 5OO » (Elles ont en commun d’être des « pots de yaourt et d’avoir la traction et le moteur à l’arrière ce qui laissait peu de place au coffre . C’est pourquoi une galerie devient indispensable. 

Burumbegarden

 Baraka! fallait en avoir comme des milliers d’immigrants venu à la conquête non pas du nouveau monde de MARCO POLO ou de AMERICA VESPUCCI !non juste de l’autre côté des montagnes par les cols ou par les tunnels chercher l’or qu’ils n’ont pas chez eux. Et quelle mine d’or les attendait! Ils faisaient une drôle de mine,c’est pour ça que je prends non pas la mine mais la mine de mon traceur de computer. De l’autre côté les grands chantiers de construction ou de reconstruction les attendait. Ainsi la révolution de la houille blanche dont le père BERGES s’était amusé a créer ces centrales hydroelectriques. C’est d’ailleurs gràce au cousin de mon père ingégnieur à EDF que mon père s’aventura de l’autre côté plus précisément du côté de TIGNES méga station conseillée pour ses hors piste de rêve,au lendemain de la seconde guerre mondiale et de ses plans MARSHALL et du SMI finançant les grands projets keynésiens qui aller faire le coktail de ce que Jean FOURASTIE appelle « les trente glorieuses ». En tout cas je ne sais pas si c’est les sommets de la gloire mais il fallait chanter « AVE MARIA » et son gloria pour avoir envie d’en baver autant de l’autre côté de la frontière.C’est ainsi que ma mère balbutiante tel une abeille atteinte par le chicougougna ne savait pas si c’était une bonne espérance de gains de rejoindre le peuple de prolétaires de l’autre côté de la frontière. Il fallait quand même savoir que la recomposition communautaire de la « PETITE ITALIE » était une réalité surtout à GRENOBLE. Rien qu’à écouter les noms des « ITALO GRENOBLOIS » on se demande si on est encore dans l’empire de ROME! C’est que les gaulois ,faut les débusquer ils doivent être encore dans un camp retranché . Sans se brancher sur ASTERIX J’entends encore des sales MACARONIS! Et moi je leur dit stronso di mierda regarde dans quel pétrain tu es c’est qui qui vient manger le pain des français? Bon heureusement il ya des boulangers d’origine italienne encore que j’ai attendu lontemps de gouter à la saveur du pannino.s6000023.jpg

oye africatalia

    Cari tutti voila juste un signe ! j’suis juste venu aprés l’hiver 54 où l’abbé PIERRE venait de créer les réseaux des EMAEUS juste aprés ma soeur qui était presque un poisson d’avril qui elle était né deux ans aprés mon grand frérot qui lui respirait le joli mois de mai….Voiçi venu le mois de mais où les galants plantent le mai .Ben oui en ce qui me concerne je venais juste de sortir comme un ver de terre. Ah j’oubliais mon père avait oublié mon prénom en cours de route ,faut dire que des potes en l’emmenant à la mairie s’étaient arrêtés dans quelques bistroqués.Du coup ma pauvre mère par délégation sur son lit d’accouchée lui avait confie une grande mission:celle de lui faire déclarer mon ou mes prénoms,qu’il avait alors oublié.Il m’appella alors du nom de son grand père digne d’un empereur romain trés auguste voir ange ou peut être démon.Vinrent ensuite ma deuxième soeur qui elle aussi était comme une rose le même jour ,le même mois que moi et enfin la petite dernière avec deux grands yeux bleus qui regardaient sa mère comme si elle voyait la mer.Tout ça aux confluents des trois massifs qui sont LA CHARTREUSE,BELLEDONNE et VERCORS.A savoir que le premier et le dernier sont liés au soulèvement subalpin c’est à dire venant de l’est:vous l’avez compris d’ITALIE enfin celui qui est au centre appartient à l’arc alpin ,autrement dit celui qui définit les frontières transalpines. Faut dire que mes origines del lITALIA sont plutôt proches de la vénétie et donc au pied des dolomites. Allora no é bella la vita!!!!naissance

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

123


the new world of mimi-km |
Mots perdus dans les temps ! |
lolypop38 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Clowny
| EMOTIONS
| Maigrir toujours et toujour...